Un assureur possède le droit de résilier un contrat selon divers facteurs. Les cas les plus fréquents représentent le retard de paiement et la déclaration excessive ou inexacte des sinistres. En d’autres termes, la faute appartient généralement à l’assuré qui est alors contraint de trouver un nouvel assureur. D’autres situations peuvent également conduire à la résiliation hors échéance : le décès, le déménagement, la vente ou la perte du bien, la retraite, ….

Tenter sa chance auprès d’un autre assureur

Il est difficile d’avoir la confiance d’un autre organisme suite à une résiliation de la part de son agence. Les autres compagnies ne manqueront pas l’occasion de se renseigner afin de vérifier les causes de la rupture. Ces dernières évitent ainsi le risque d’entrer en perte. D’un autre côté, certains établissements offrent une chance aux assurés résiliés mais avec des propositions spécifiques. Généralement, les tarifs sont plus élevés et les conditions plus strictes. Comme il est important pour tous d’avoir une couverture, un tel client fournira tous les efforts possibles. De nombreux individus se rendent rapidement sur le site officiel sylvain sitbon flandrin pour trouver des conseils et des recommandations. Pour les clients radiés, des organismes spéciaux existent pour prendre en main leur besoin d’être assurés. Ces agences ne font pas partie des assurances ordinaires et appliquent une tout autre politique. Auprès de tels établissements, la facilité des démarches constitue un avantage spécial à profiter. Concernant le tarif, il sera plus cher.

Le BCT ou les assurances malus

Quand un assuré devient un client à risques pour une agence, elle décide de résilier le contrat. Ce cas se rencontre surtout dans l’assurance auto. Les victimes d’une résiliation sont souvent orientées vers le Bureau Central de Tarification BCT. Un tel organisme possède la faculté d’obliger une compagnie à vous couvrir. Toutefois, la prestation sera limitée à la responsabilité civile. Comme pour le choix de son ex-assureur, une étude comparative sera menée entre 3 entreprises. En effet, le BCT donne l’occasion de choisir quand même son assureur. Une autre solution est de se tourner vers une compagnie spéciale malussée. Les démarches ont la réputation d’être plus rapides qu’avec le BCT qui dure environ 2 ou 3 mois. De même, la couverture sera totale, quel que soit l’état du bien contrairement au BTC qui est de tiers pour un ancien modèle de voiture. Par contre, le tarif est vraiment plus exorbitant. Si en deux ans l’assureur radié ne commet aucun accident responsable, son malus prend fin et il peut reprendre une assurance normale. Ce dernier aura des documents le permettra de se souscrire à des propositions plus intéressantes.

Retour