On a une mauvaise nouvelle à faire partager avec tout le monde. Selon les spécialistes, l’assurance habitation connaîtra une hausse de 1 % à 2 % cette année. Mais à bien y regarder, ce n’est pas vraiment quelque chose de négatif. Pour ceux qui ne le savent pas, des agences ont mis l’hypothèse que l’augmentation serait de l’ordre de 4 %. On constate donc que c’est plus pessimiste et dans les faits la progression est beaucoup plus modérée qu’attendu. Néanmoins, l’augmentation des tarifs va s’effectuer en prenant plusieurs facteurs. Par exemple, certaines compagnies vont tout simplement geler leurs tarifs alors que d’autres prévoient une augmentation assez élevée.

Quelles sont les raisons de cette hausse ?

Avant de parler des causes de la hausse des prix. Il faut d’abord expliquer certaines choses, en effet une hausse des tarifs ne signifie pas que les entreprises vont assurément augmenter leurs marges de bénéfices. En effet, ce n’est pas rare que beaucoup de personnes imputent ce genre de hausses à des manœuvres pécuniaires des compagnies. Il se peut que l’augmentation soit tout simplement le résultat d’une conjoncture économique. Pour illustrer cela, la hausse qui a été prévue était en principe issu d’une nette augmentation des prix des mains-d’œuvre ainsi que des matières premières. Pour maintenir donc un équilibre financier, les compagnies d’assurances doivent s’ajuster aux fluctuations du marché. Pour comprendre davantage ce genre de mécanisme, il est conseillé de contacter un spécialiste dans ce domaine comme flandrin assurances. On peut accéder à des explications plus abouties et plus simples sur le monde de l’assurance.

Pourquoi la hausse a été moins importante que prévu ?

Comme ce qui a été dit un peu plus haut, la hausse des tarifs des assureurs est minime que prévue. On se pose donc la question de savoir pourquoi ce ralentissement assez spectaculaire. L’explication est assez simple, c’est à cause du pli de la loi Hamon qui rend plus concurrentiel ce domaine. En effet, ce texte prévoit que les assurés sont libres de choisir une autre assurance après la première année de contrat. Aussi, les compagnies d’assurances essayent à tout prix de maintenir leurs tarifs afin de ne pas perdre trop d’assurés. C’est une bonne chose auprès des assurés, mais cela handicape grandement les compagnies d’assurances. En ce sens qu’elles proposent des offres de plus en plus abordables, mais avec moins de garanties et de sécurité. Dans tous les cas, il faut s’attendre à une hausse des tarifs pour l’année 2018.

Retour